Autant le dire tout de suite : je ne pense pas qu’il y ait une autre adresse dans toute la ville (du moins, je ne l’ai pas trouvée), ce qui fait de cette rareté mon phare dans la nuit.

http://mariealexianne.blogspot.fr/2014/04/tea-and-bubbles-ma-nouvelle-adresse.html

Voilà bien un (long) titre qui annonce la couleur.
Cela faisait un moment que je n’avais pas trainé dans Grenoble — entre la fac à Lyon et les fêtes qui m’ont conduites à Paris ou à rester peinarde dans mon lit — et, au détour de la rue des Clercs (dans le centre ville), moi et mon amie Mélanie nous sommes faites alpaguées par un vendeur qui était en fait un gérant d’un bubble tea. D’un bubble tea ?! A Grenoble ?! Dios mio ! cela faisait en plus huit mois qu’il était implanté et je n’en avais aucune idée, alors que nous passons fréquemment dans cette rue; mais c’est ça de regarder du mauvais côté.

✒︎Le bubble tea c’est quoi ?

Le bubble tea vient tout droit d’Asie (inventé à Taïwan) et se compose donc d’une base de thé qui peut être parfumé grâce à des sirops ou des poudres et contient surtout des billes de tapioca, gélatineuses et consistantes, sorte de Dragibus pour faire simple, mais sans goût particulier.
En fonction des enseignes, les choix sont plus ou moins larges, comme je vais en parler.

✒︎Tea and Bubbles

Autant le dire tout de suite : je ne pense pas qu’il y ait une autre adresse dans toute la ville (du moins, je ne l’ai pas trouvée), ce qui fait de cette rareté mon phare dans la nuit. Oh ! c’est à peine exagéré, n’ayant pas le temps de courir Lyon pour m’en prendre un en sortie de fac ou étant moyennement partante pour me taper trois-quatre heures de train direction le XIIIème arrondissement de Paris. Bref.

Niveau choix, pour en revenir à nos chèvres, il est vraiment intéressant :

  • quatre variétés de thé : vert au jasmin, noir, rouge rooïbos, yerba maté
  • quatre possibilités de « topping » : les perles de tapioca bien sûr, des popping balls (boules de sirop qui éclate en bouche — fraise, fruit de la passion), de la noix de coco rapée ou des morceaux de mangue
  • les choix du mélange : avec ou sans lait, sirops de fruits, poudres de saveurs (allant des parfums classiques, au taro en passant par le sésame ou encore le durian — et bon courage pour ce dernier, il est surtout à destination des étudiants asiatiques sur Grenoble haha !) et même des pâtes à tartiner, Oreo, Nutella ou Speculoos

Quant au service, il n’y a rien à redire. Mélanie ne connaissait pas le concept et se l’ai donc fait expliquer de manière très pédagogique, se faisant même conseiller par rapport aux mélanges. Toutefois, suivez un minimum votre instinct.
Résultat : mon amie fut conquise à son tour ! Elle fut ravie de cette alternative à nos descentes à Häagen-Dazs. Si vous voulez donc tester quelque chose de « sûr », elle avait choisi un bubble tea thé vert au jasmin-pêche avec perles de tapioca et popping balls fraise.

Retrouvez la suite de l’article de Marie Alexianne, ainsi que sa sélection & ses préférences chez Tea and Bubbles, sur son blog, à cette adresse.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire