L’équipe de Tea and Bubbles, et son gérant (à gauche.)

Il vient de Taïwan, allie avec gourmandise, le thé, les perles de tapioca et les fruits frais. Le Bubble Tea a débarqué à Grenoble ! Depuis trois ans, Tea and Bubbles élabore cette boisson dépaysante et rafraîchissante tout en mettant une dose de créativité. Implanté au cœur du centre-ville grenoblois, le commerce compte ouvrir une seconde boutique prochainement. Entretien avec son gérant.

Comment avez-vous découvert le Bubble-Tea ?

J’étais à Paris lorsque j’ai entendu pour la première fois parler de Bubble-Tea. Gestionnaire de paie dans une société de gestion, j’ai travaillé longtemps de contrats d’intérim en contrats d’intérim pour finalement me retrouver au chômage. C’est en me déplaçant à la Foire de Paris que j’ai découvert cette boisson. Je n’étais pourtant pas un amateur de thé, j’ai goûté et j’ai tout de suite été séduit ! Je suis reparti avec l’idée de créer mon propre salon de Bubble-Tea. Pendant plusieurs mois, j’ai élaboré un concept et monter un business plan.

Pourquoi avoir ouvert une boutique à Grenoble et de quelle manière avez-vous financé votre projet ?

Une dizaine de commerces de ce type existe déjà à Paris. Et plus personnellement, venir travailler à Grenoble devenait de plus en plus évident pour moi. Il n’y avait pas vraiment de boutique de ce genre ici à part un concurrent qui a mis la clé sous la porte il y a quelques mois. Pour réaliser mon rêve, j’ai été accompagné par une société indépendante ainsi que par la MCAE qui m’a aidé à valider mon projet. Un prêt bancaire avec un montage financier de la Bpi et le soutien du Réseau France Initiative m’a permis d’obtenir les fonds nécessaires, soit 25 000 € au total, pour démarrer mon activité. Suite à une opportunité, j’ai trouvé un local au cœur de la capitale des Alpes d’une vingtaine de mètres carrés que je loue actuellement.

Que proposez-vous ?

À l’origine, le Bubble Tea se compose de thé noir, de lait et de perles de tapioca et/ou de sirop. Au fil du temps, la recette a évolué. Nous proposons bien évidemment la boisson classique, mais aussi toute une gamme de Bubble Tea qui ravira les palais des petits comme des grands : l’Indien (thé noir ou rooïbos, lait, perles de tapioca et/ou perles au sirop, épices indiennes), le pâte à tartiner (thé noir ou rooïbos, lait, perles de tapioca et/ou perles au sirop, pâte à tartiner, oréo ou crème de marrons) ainsi que des Bubble Tea à la bière ou avec du gingembre pour ne citer qu’eux ! Chaque boisson est élaborée à partir d’ingrédients en partie importés de Taiwan hormis les fruits frais. La fabrication reste identique à celle d’un cocktail et peut se déguster froid ou chaud au gré des saisons et des envies.

Quelles sont vos perspectives ?

En l’espace de trois ans, nous avons toujours eu une progression constante de notre activité de l’ordre de 40 % à 50 %. Aujourd’hui, nous sommes trois personnes, dont un employé et une stagiaire que je compte prendre en alternance dès la rentrée. Nous avons également innové en créant notre Bubble Tea Mug, un mug isotherme spécialement adapté pour boire le Bubble-Tea mais aussi adaptable à d’autres types de boisson tels que les smoothies, les milkshakes, etc. Encore en phase de prototypage, nous comptons l’industrialiser dès que possible. Par ailleurs, nous comptons ouvrir une deuxième boutique à Grenoble prochainement et pourquoi pas, à l’avenir, proposer nos boissons à travers un foodtruck !

Propos recueillis par Laurent Marchandiau

Une boisson taïwanaise

Tout débute dans les années 80 à Taïwan. A l’origine deux hommes revendiquant son invention : Liu Hanjié à Taichung et Tu Zonghé (à Tainan.) Leur idée ? Mêler deux traditions, celles des QQ Drinks (onomatopée pour «chew chew») qui désigne un dessert particulièrement affectionné par les Chinois mélangeant fruits/gelée et boisson, et le thé. Cette rencontre détonante donna le Bubble-Tea, une boisson à base de thé noir, de lait, de perles de tapioca (dès 1988), de sirop, de fruits frais et de poudre de yam. Dès les années 90, la boisson s’exporta au Japon puis à Hong-Kong pour ensuite arriver en Europe. Se dégustant à la paille comme un milkshake, le Bubble-Tea se consomme, en France, à Grenoble, Paris, Lyon, Rouen, Lille, Bordeaux, Montpellier, Tours, Aix-en-Provence et Clermont-Ferrand.

Voir l’article original, publié par le journal L’Essor.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire